15% de remise sur tout Segafredo | Découvrez toutes nos promotions !
Livraison gratuite à partir de 100 €
Achat sur facture possible via Klarna*

Du café à la place de la bière

Un café frais pour le petit-déjeuner ?

Aujourd'hui, c'est tout à fait normal. Mais cela n'a pas toujours été le cas.

Pendant des siècles, le café était un produit de luxe que seules les personnes aisées pouvaient s’offrir. Il n'y a pas si longtemps, un café très léger, parfois même épaissi en "soupe de café" et mijotant toute la journée sur le feu, était pour la plupart des gens la seule façon abordable de savourer l'or noir.

Au 17ème siècle, le café est arrivé en Europe, Venise en particulier étant la porte par laquelle les grains aromatiques ont rapidement conquis tout le continent. Pendant longtemps, le café a été très cher, sa culture coûteuse, même aujourd'hui, et son long transport outre-mer ont fait des grains de café un symbole de statut social et une boisson de luxe. Les cafés européens étaient fréquentés par la bonne bourgeoisie, les hommes d'affaires et la noblesse. La consommation croissante de café, qui commença à atteindre les couches sociales les plus modestes au 18e siècle, devint un problème pour les brasseries de bière allemandes. La bière, qui était alors la boisson la plus courante au lieu de l'eau, fut de plus en plus supplantée par le café et ses avantages évidents. La soupe au café stimulante a remplacé la traditionnelle soupe à la bière. La soupe à la bière était certes nourrissante, mais elle fatiguait également.

La soupe de café, aussi appelée bouillie ou purée de café, était composée de café très léger ou de substitut de café, de lait, de morceaux de pain, de céréales et parfois de nombreux autres ingrédients. Mijotant toute la journée, la soupe de café était surtout consommée le matin. Les torréfactions de l'époque contenaient beaucoup plus de caféine. Lorsque Frédéric le Grand n'a pas pu résoudre le problème du café des brasseries allemandes par des taxes, il a instauré une interdiction du café dans toute la Prusse, qu'il a même fait appliquer par des "renifleurs de café" spéciaux. Ceux-ci parcouraient les rues à la recherche de grains de café torréfiés ou infusés. Les sanctions suivaient.

Le prix du vrai café de contrebande a rapidement augmenté, obligeant de nombreux amateurs de café à se tourner vers des produits de substitution comme le café de céréales ou à rationner leur consommation. Aujourd'hui, grâce aux progrès techniques dans la production et le transport, le café est devenu beaucoup plus abordable.

Ainsi, nous pouvons aujourd'hui profiter presque quotidiennement d'un café frais et de qualité, et surtout "légal".